PROFITEZ DE L'OFFRE EARLY BOOKING !

Remise de 15% sur votre surface d'exposition jusqu'au 30 septembre

Fermer

Luc Chatel demande un plan d’urgence pour la filière électrique

Le président de la Plateforme Automobile (PFA) Luc Chatel dénonce des conditions insuffisantes au déploiement du marché du véhicule électrique.

L’absence d’infrastructures et d’aides pointées du doigt

Lors de la mise au point du Comité stratégique de la filière automobile le 12 juillet dernier, Luc Chatel a dénoncé l’insuffisance du nombre d’infrastructures de charge mise en place sur le territoire Français. Contrairement à ce qui avait été promis.

« Alors que l’Etat s’est engagé à porter à 100 000 le nombre de bornes de recharge à l’horizon 2022, nous n’étions qu’à 25 000 en décembre dernier, six mois plus tard nous ne sommes qu’à 26 300 » a-t-il déclaré.

Un point noir qui a toute son importance, puisqu’il fait pression sur la pérennité de l’industrie automobile qui tend à être de plus en plus électrique. Notamment en raison des obligations en matière d’émission imposées aux constructeurs.

Selon le président de la PFA l’urgence est de mise. Des mesures et aides doivent être établies « pour réussir la transition écologique et pour la survie d’une filière automobile dans notre pays ».

Des mesures sur trois paliers

Devant un comité de la filière automobile réunissant Elisabeth Borne ministre des Transports et Bruno Lemaire ministre de l’Économie, Luc Chatel a attesté que des solutions doivent être inéluctablement prises pour que les conditions du décollage du marché du véhicule électrique soient réunies.

Dans un premier temps la PFA réclame un déploiement des infrastructures de charge avec la création d’une « mesure législative permettant aux copropriétaires de faire installer dans un délai de 3 mois maximum une borne de recharge ».

Il s’agira ensuite d’appeler à la mise en place d’un plan d’urgence pour les entreprises touchées par la chute du diesel. C’est une « cinquantaine d’entreprises impactées par la chute du diesel et 15 000 emplois menacés » a déclaré Luc Chatel « Il faut simplifier le soutien à l’investissement, faciliter l’accès au crédit et renforcer l’accompagnement sur mesures des PME, mais aussi des ETI ».

Enfin la PFA demande le maintien du bonus écologique de 6000€ pour encourager la transition au véhicule électrique mais également d’étendre ce bonus à l’hybride avec une prime à hauteur de 2000€.

Sources :
https://www.assurland.com/assurance-blog/assurance-auto-actualite/luc-chatel-demande-plus-de-moyens-pour-developper-l-auto-electrique_133124.html 
https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/comite-strategique-filiere-automobile 
https://www.lepoint.fr/automobile/innovations/voiture-electrique-pour-luc-chatel-le-compte-n-y-est-pas-15-07-2019-2324509_652.php