Fermer

Buggy à hydrogène : une nouvelle référence dans les dunes !

On parle de plus en plus d’hydrogène dans le sport automobile. Si tous les regards se tournent vers Le Mans, avec l’arrivée de cette forme d’électrification en 2025 aux 24 Heures, le buggy H2 devrait faire son apparition plus tôt dans des rallyes-raids.

En accord avec la FIA (Fédération Internationale du Sport Automobile), l’organisateur du Dakar, ASO, a fait évoluer son règlement pour préparer l’arrivée de l’hydrogène.

L’ambition est d’ailleurs de bannir le moteur thermique à l’horizon 2030. Cette évolution suscite beaucoup d’intérêt. Ainsi, l’écurie GCK Motorsport de Guerlain Chicherit va engager en 2024 un buggy qui aura pour nom l’e-Blast H2 2024.

Les équipes techniques de Green Corp Konnection, maison mère de GCK Motorsport, œuvrent depuis plusieurs mois avec 21 experts de FEV, un leader mondial de l’ingénierie. Leur choix s’est porté sur une pile à combustible vient de chez EKPO (Elringklinger et Plastic Omnium).

Dès 2023, il y aura un autre buggy. L’aventurier Mike Horn va en effet faire équipe avec le pilote Cyril Desprès avec l’objectif de gagner le Dakar avec de l’hydrogène. Leur buggy, préparé par Vaison Sport, s’inscrit dans le cadre du projet Gen-Z mené avec l’aide du CEA. Plus surprenant encore, le conférencier et sportif quadri-amputé Philippe Croizon veut aussi en être. Ayant déjà couru sur le Dakar, il cherche des partenaires pour rouler avec un buggy à hydrogène, également en 2023. Son choix s’est porté sur Glickenhaus, qui a développé une version hydrogène de son buggy électrique et veut l’aligner sur la Baja 1000 (une course de 1 000 km très réputée au Mexique).

Et ce n’est pas tout. L’hydrogène va en fait arriver dès 2022 au rallye Aicha des Gazelles, au Maroc. Un accord a été passé avec la société H2X Ecosystems pour installer au bivouac un groupe électrogène H2. Et l’année prochaine, un buggy à hydrogène s’alignera également au départ. Conçu par des ingénieurs bretons, ce véhicule aura pour nom Bug BuggHY. Et parce que l'équipe aime bien les clins d'oeil, la pile à combustible a été baptisée BATMANE (avec un e à la fin, évidemment, c'est un rallye au féminin). Elle développera 5kW pour un poids de 8 kg et les bouteilles d’hydrogène (surnommées Amphyra) contenant chacune 700 g de combustible (environ 23 kWh utiles).