Fermer

Des bornes de recharge mal réparties en Europe

L’association Charge Up* vient de publier son premier rapport (State of the Industry : Insights into the Electric Vehicle Charging Infrastructure Ecosystem). Elle permet d’avoir une photographie du déploiement des bornes sur le continent.

Selon ce rapport, 330 000 bornes étaient accessibles au grand public dans l’ensemble de l’Union européenne à la fin de 2021.

Un chiffre qui a été multiplié par 6 depuis 2015. Ce qui surprend, c’est que 50 % de ces bornes sont concentrées dans deux pays : les Pays-Bas (122 000) et l’Allemagne (65 000). Autre enseignement : on dénombre en moyenne 73 points de charge pour 100 000 habitants. Mais les disparités sont grandes : le ratio est de 699 chargeurs aux Pays-Bas (399 au Luxembourg, 202 en Suède) contre 44 en France (11ème derrière l’Italie) et… 4 en Grèce (à égalité avec la Bulgarie). Il y a comme une fracture électrique entre le Nord et le Sud, et même entre l’Ouest et l’Est.

   

Sur un plan technique, 87 % des bornes déployées en Europe délivrent une puissance inférieure à 22 kW en courant alternatif.

La recharge rapide est très minoritaire, avec 4 % de bornes en courant alternatif de 22 à 43 kW, 6 % de bornes en courant continu inférieures ou égales à 100 kW, et enfin 3 % qui vont au-delà de 100 kW en courant continu. Il y a là aussi un « yalta » de la recharge : les pays les mieux dotés de chargeurs ont opté pour l’alternatif, alors que les pays d’Europe centrale, de l’Est et du Sud ont choisi au contraire le courant continu.

   

Du côté du parc roulant, Charge Up estime à plus de 4 millions le nombre de véhicules électriques en circulation dans toute l’Europe à l’heure actuelle.

Cette fois, la France est bien représentée, puisqu’elle concentre pas mal de volumes, au même titre que l’Allemagne et bien entendu la Norvège. L’Europe de l’Est est bien loin du compte.

   

Alors que l’Europe affine sa législation, à travers la directive AFIR (Alternative Fuels Infrastructure Regulation), dont le rapporteur Ismail Ertug est cité dans ce rapport, il apparaît souhaitable d’affiner les objectifs de déploiement en fonction de la maturité des différents marchés.

Selon ce rapport de 55 pages, le parc de bornes de recharge devrait être multiplié par dix d’ici à 2030.

Au total, plus de trois millions de chargeurs publics devraient être accessibles dans moins d’une dizaine d’années.

La bonne nouvelle, c’est que la consommation des véhicules électriques est très modeste. En 2020, elle n’a représenté que 0,3 % de la consommation totale d’électricité et sa part ne devrait représenter que 4 % en 2030.

   

*Qui réunit 28 membres en Europe et représente plus de 500 000 points de charge