Fermer

Enedis et Keolis au soutien des AOM pour l’électrification des bus

Lors du salon des maires à Paris, le 20 novembre, Enedis et le transporteur public Keolis (groupe SNCF) ont annoncé un partenariat pour conseiller les autorités organisatrices de mobilité, notamment en zones urbaines, qui souhaitent convertir leurs flottes de bus à l’électricité.

Le partenariat doit permettre d’optimiser les systèmes de recharge de bus électriques et de faciliter leur intégration au réseau public de distribution dont Enedis est gestionnaire.

Rappelons que dans la loi sur la transition énergétique et pour la croissance verte spécifie, les flottes de plus de 20 bus devront être remplacés par des bus à faibles émissions : 50% des bus renouvelés à  partir du 1er janvier 2020 et 100% des bus renouvelés à partir du 1er janvier 2025. 

Le déploiement des zones à faibles émissions (qui visent en premier lieu les 22 métropoles en France) et des plans de protection de l’atmosphère incite les autorités publiques à choisir l’option de flottes décarbonées. Le partenariat est non exclusif, entre dans le cadre des missions de service public d’Enedis (qui a vocation à intervenir au bénéfice de tout opérateur désigné par l’AOM). 

Le partenariat permettra de co-construire la solution de recharge (recharge en ligne, terminus ou dépôt), à Keolis de proposer des solutions intégrant les impacts sur le réseau public de distribution, à Enedis d’être plus en amont des solutions proposées à l’autorité de transport. Enedis développe et exploite 1,4 million de km de réseau électrique basse et moyenne tension (220 et 20 000 volts).

En partenariat avec News Tank Cities