La 6ème édition du congrès ELECTRIC-ROAD aura lieu du 18 au 20 octobre 2021.

Fermer

L'implication de la région Nouvelle-Aquitaine dans la mobilité électrique

La mobilité électrique fait partie des objectifs de la région Nouvelle-Aquitaine qui est un des territoires les mieux équipés dans le domaine, par la volonté des élus et l'arrivée de nouveaux acteurs. Entre appels à projets auprès d'entreprises innovantes et initiatives pour favoriser les déplacements propres, cette grande région s'impose comme un exemple à suivre.

  

Les acteurs de Nouvelle-Aquitaine unis pour une mobilité propre

La région Nouvelle-Aquitaine compte pas moins de 12 départements et 6 millions d’habitants. En plus de ceux qui y vivent, elle est aussi une région touristique. Tous ces facteurs nécessitent une organisation des décideurs sur la mobilité.  

A cet égard, les acteurs des territoires et de la mobilité que sont les collectivités et réseaux de transports en commun de Nouvelle-Aquitaine se sont unis en 2018 au sein de Nouvelle-Aquitaine Mobilités. Cette organisation, qui comprend 26 collectivités, gère ainsi 40 réseaux de transports sur 84 061 km² dans le cadre de la mobilité durable. 

 

Parmi ses actions :
  • L'information aux voyageurs par l'application Modalis
  • La mobilité intégrée (MaaS) avec un bouquet de services innovants d'information et de billetterie, basé sur le recueil et le partage des données des différents acteurs
  • L'optimisation des tarifs pour favoriser la mobilité multimodale 
  • L'intégration de nouvelles mobilités (co-voiturage, vélos en libre service, auto-partage, etc.)
  • Un projet de RER bordelais 

Tous ces dispositifs témoignent d'une volonté suivie d'effets de la part des collectivités territoriales.

  

La Nouvelle-Aquitaine, un écosystème de la mobilité électrique

Benoît Roussey, qui travaille au sein de la région sur les projets de mobilité durable, explique combien celle-ci s'investit dans des projets à forte valeur écologique : « Mes collègues et moi travaillons sur des missions très technologiques concernant la voiture, et d'autres sur la décarbonation du train. L'important est de communiquer et d'articuler les futures actions autour d'un même objectif ».

   

La mobilité électrique industrielle

Parmi les appels à projets actuels, un concerne précisément la structuration de la mobilité électrique. Mais ce n'est pas le seul cheval de bataille de la région, laquelle s'appuie aussi sur les entreprises, notamment les industries. Car la mobilité électrique ne se cantonne pas à celle des personnes, il faut aussi penser aux usines du futur notamment pour qui la mobilité des machines et des véhicules est un enjeu économique et écologique. 

De la mobilité du travail aux chariots industriels, tous les aspects de déplacement sont pris en compte. Comme le souligne Benoît Roussey, « E power train EPWT (Magna Powertrain?) est un exemple de projet générateur de business, rayonnant, visible et accessible. Il fait émerger une solution par la création de chariots industriels, de chaînes de batterie, via l'intelligence artificielle. »

L’industrie de la mobilité électrique en Nouvelle-Aquitaine fait en outre partie d’un écosystème, incluant en particulier les fabricants de batteries, rendant ainsi la région très en pointe sur ce sujet.

 

 

La mobilité électrique des usagers 

L'écosystème est aussi celui des usagers en Nouvelle Aquitaine : de l'auto-partage, pour éviter ce que d'aucuns appellent « l'auto-solisme » à la voiture électrique en location, tout est mis en place pour favoriser l'interopérabilité des différents modes de déplacement. Un client de la SNCF doit pouvoir descendre de son train et avoir immédiatement une solution propre pour continuer son voyage. Dans la région, cet usage est facilité par les entreprises qui mettent en place des solutions, par le réseau Keolis et par les outils numériques.

A Agen par exemple, les initiatives se multiplient pour aider les citoyens à se déplacer sans polluer. Une vingtaine de vélos électriques sont par exemple à la disposition des 34 000 habitants de la ville, avec une location par le biais d'une application ou par SMS. La municipalité propose aussi des aides financières pour l'acquisition d'un vélo électrique à destination des trajets domicile-travail. 

Comme le souligne Benoît Roussey, « avec des applications qui interfacent, anticipent et sécurisent l'itinérance, et une finesse cartographique, ajoutées à l'évolution des comportements, les choses sont véritablement en train de changer pour la mobilité électrique et la mobilité propre en général. »

Vous souhaitez en savoir plus sur les initiatives de mobilité électrique en Nouvelle-Aquitaine et partout en France ?

Rendez-vous au Salon Electric Road du 18 au 20 octobre 2021 à Bordeaux.