Le Congrès Electric-Road Business & Seminar, c’est pour bientôt !

Notre Congrès sera inauguré par Pierre HURMIC : Maire de Bordeaux, François POUPARD : Directeur général des services - Conseil régional de Nouvelle Aquitaine, et par Monsieur Alain ROUSSET : Président de la Région Nouvelle-Aquitaine.

En savoir plus
Fermer

La France veut développer des stations électriques de haute puissance

Alors que l’Etat a débloqué 100 millions d’euros pour aider à l’installation de bornes de charge rapide sur les aires d’autoroute, un appel à projets vise à favoriser l’apparition de stations à haute puissance dans le cadre du plan de relance.

Dans le sillage des réseaux de Tesla et de Ionity, en attendant celui promis par Stellantis, le gouvernement français souhaite accélérer le déploiement de super chargeurs. En mars dernier, et dans le cadre du plan de relance France 2030 un appel à projets a été lancé. Il a pour nom « soutien au déploiement de stations de recharge haute puissance pour les véhicules électriques ».

Ce dispositif, opéré par l’Ademe, a pour vocation « d’encourager le déclenchement d’une dynamique de déploiement en zone urbaine et dans les territoires » avec une enveloppe globale de 300 millions d’euros dont 100 millions d’euros dès 2022. Le montant de l’aide pour le déploiement des infrastructures de recharge peut atteindre 40 % des coûts éligibles.

Comme le stipule l’ADEME, chacune des stations doit disposer d’un minimum de 4 points de recharge, dont 2 de puissance unitaire maximale d’au moins 150 kW. Il est attendu « des projets d’ampleur », présentant des réseaux d’à minima 100 points de recharge par projet pour les réseaux portés par des opérateurs privés, et 50 points de recharge par projet pour les réseaux portés par des collectivités, des AOM ou AODE.

Les projets peuvent être soumis jusqu’au 31 décembre 2024. Une première relève intermédiaire est prévue dès le 11 juillet.