PROFITEZ DE L'OFFRE EARLY BOOKING !

Remise de 15% sur votre surface d'exposition jusqu'au 30 septembre

Fermer

Le fournisseur d’énergie finlandais Fortum entre sur le marché du recyclage des batteries lithium-ion

Fortum, qui utilise un procédé mis au point par la société finlandaise Crisolteq, peut désormais recycler plus de 80% des matériaux de chaque batterie à une échelle industrielle.

Le recyclage est basé sur un processus d'hydrométallurgie qui rend d'abord les batteries sécurisées, pour un traitement mécanique en séparant les plastiques, l'aluminium et le cuivre et en les intégrant dans leurs propres processus de recyclage.

Le cobalt, le manganèse, le nickel et le lithium sont ensuite récupérés et renvoyés aux fabricants de piles pour être réutilisés dans la production de batteries neuves.
En outre, Fortum teste également des applications de seconde vie avec des batteries qui ont été progressivement supprimées en tant que dispositifs de stockage d'énergie fixes, car elles ne sont plus adaptées à une utilisation dans des véhicules électriques, entre autres.

En février de cette année, Volkswagen a annoncé la création d’un projet pilote d’usine de recyclage à Salzgitter, en Allemagne, où l’objectif est de recycler 97% de tous les matériaux contenus dans chaque batterie. 

La société belge Umicore a actuellement la capacité de recycler des batteries d'environ 150 000 à 200 000 véhicules électriques. Les piles sont déjà en cours de recyclage. Toutefois, pour le moment, et c'est un paradoxe, il est encore moins coûteux de produire du nouveau lithium et du cobalt.

La Chine veut obliger les fabricants de véhicules électrifiés à recycler les batteries usagées. À l'été 2018, la Chine a également sélectionné 17 villes et régions pour lancer un programme pilote de recyclage des batteries de véhicules électriques usés.

Fortum de son côté, estime que le marché mondial du recyclage des batteries pourrait représenter au moins 20 milliards d’euros par an d’ici 2025, au moment où la demande de voitures électriques décollera.

Jacques Van Wittenberghe
ELECTRIC-ROAD

 Source : fortum.com