Le Congrès Electric-Road Business & Seminar, c’est pour bientôt !

Notre Congrès sera inauguré par Pierre HURMIC : Maire de Bordeaux, François POUPARD : Directeur général des services - Conseil régional de Nouvelle Aquitaine, et par Monsieur Alain ROUSSET : Président de la Région Nouvelle-Aquitaine.

En savoir plus
Fermer

T&E ne voit pas de blocage en Europe sur le réseau de bornes

Notoirement favorable à la mobilité électrique, La Fédération européenne pour le transport et l'environnement, connue aussi sous le nom de Transport et Environnement (T&E) estime que 10 millions de chargeurs pourraient être installés en Europe d’ici 2035 si les législateurs tenaient compte des ambitions affichées du Green Deal.

Actuellement, on dispose sur le continent de 340 000 points de charge ouverts au public (contre plus de 53 000 en France). Un chiffre qui a triplé depuis 2018. Si l’on se base sur les projections de la future législation sur l’infrastructure de charge (AFIR), ce sont entre 3,6 et 5,1 millions de points de charge qui devraient être déployés d’ici 2030. Transport & Environment souhaiterait que ces ambitions soient revues à la hausse. Si les exigences en matière de CO2 pour l’automobile* étaient revues à la hausse, avec un nouveau seuil intermédiaire en 2027, alors le réseau pourrait être élargi.

L’association affirme que l’industrie automobile réclame 31 millions de points de charge publics. Une affirmation mensongère, puisque que l’ACEA, qui réunit les constructeurs en Europe, cite le chiffre de 7 millions sur son site. Partant du principe que la majorité des charges se feront à domicile ou au travail, Transport & Environment estime que la recharge publique ne concernera que 30 % des besoins.

Une modélisation, basée sur les objectifs du green Deal (road2zero) et sur un parc de véhicules électriques estimé à 131 millions de véhicules en 2035, fait apparaître un chiffre de 10 millions de points de charge publics.

Pour sa part, l’Avere France, a fait le calcul. En se basant sur les recommandations de l’AFIR, il faudrait 257 000 points de recharge en 2025 ; 428 000 points de recharge en 2027 ; 836 000 points de recharge en 2030 ; et 1 830 000 points de recharge en 2035.

Pour le moment, l’infrastructure reste concentrée dans les pays où les véhicules électriques se vendent le mieux. 62 % des bornes publiques recensées en 2021 se trouvaient aux Pays-Bas, en Allemagne et en France.

*La Commission Environnement du Parlement n’a pas fait évoluer les seuils, qui prévoient une réduction de 55 % en 2030 par rapport à 2021. En revanche, elle confirme par son vote la fin du moteur thermique en 2035. Un vote solennel aura lieu en juin.